rene-poujol-c2g

René Poujol, journaliste et blogueur, a lu et apprécié François, le pape vert

La lecture de François, le pape vert (Ed. Temps Présent) confirme cette observation qu’une relecture personnelle, maintes fois répétée, d’un texte comme Laudato si’, si féconde soit-elle, n’équivaudra jamais à la richesse que représente l’accès au regard des autres sur ce même texte.

Les douze auteurs de l’ouvrage s’accordent sur la portée exceptionnelle de l’encyclique : «Evénement majeur» pour Pierre Cannet du WWF, «boussole providentielle» pour Nicolas Hulot, là où l’économiste jésuite Gaël Giraud voit le «document le plus important du magistère catholique depuis le Concile Vatican II». Un document, nous dit Guy Aurenche, à mettre en parallèle avec Populorum Progressio, l’encyclique du pape Paul VI sur le développement, tant l’urgence écologique est à notre siècle commençant ce que fut celle du développement dans la décennie 70 ; tant l’écologie intégrale du pape François entre en résonance avec le développement également intégral de son prédécesseur.

Pour la philosophe Corine Pelluchon, le texte du pape François apporte à l’écologie ce supplément d’âme qui pourrait la faire sortir «de la marginalité» où Jean-Marie Pelt la voit enfermée. Elle écrit : «L’écologie est souvent considérée comme une discipline à part, coupée de toute interrogation sur l’existence humaine. Cette conception atomiste est l’une des raisons pour lesquelles les discours des écologistes ne convainquent pas.»

Voilà un guide de lecture passionnant qui donne envie de re-prendre en mains Laudato si’. A moins de 10 €… n’hésitez surtout pas !

Par René Poujol, journaliste, blogueur , ancien directeur de l’hebdomadaire Pèlerin

Publicités